Nadjet - S.T.A.R.T

Nadjet - S.T.A.R.T

Je vous propose de me suivre dans mes aventures autour du Monde...

Parc National de la Jacques Cartier

Parc National Jacques Cartier

Visite du Parc National de la Jacques Cartier

Après notre court passage à la chute de Montmorency, nous poursuivons notre route vers le Parc National de la Jacques Cartier. 45 minutes de route pour atteindre notre hébergement parfaitement situé à quelques minutes de l’entrée du parc…mais où l’accueil sera mitigé !

Sommaire

Combien de temps consacrer au Parc National de la Jacques Cartier ?

Comme je le disais dans les précédents articles, nous avons une très grande envie de grands espaces. J’avais repéré ce parc sur la route menant de Québec (City) au Fjord du Saguenay. Pour moins de 10€ par personne, nous n’hésitons pas et choisissons de rester 2 nuits dans la région du parc. L’idée est d’y passer une journée complète pour avoir le temps de randonner tranquillement.

A notre arrivée dans l’hébergement nous sommes déjà en fin d’après-midi. Nous décidons donc de ne pas nous rendre dans le parc ce jour là (l’entrée étant payante, il serait dommage d’y entrer pour quelques heures seulement). Nous prévoyons d’y aller le lendemain dès l’ouverture.

Une journée complète nous aura permis de réaliser une randonnée (sentier aux loups – 4h) et une balade en canoë (1h30).

Grâce à ces deux activités nous pouvons profiter du parc depuis les hauteurs et la rivière. Un joli compromis qui nous en mettra plein les yeux (et les pattes !).

Que faire dans le parc de la Jacques Cartier ?

Pour nous se sont donc 2 activités sportives qui nous ont permis de découvrir le parc. Une rando et une sortie « canot » (canoë). 

Dans mes souvenirs, la rando était particulièrement sportive mais comme mes souvenirs ne sont pas toujours excellents j’ai voulu vérifier ici. Quelle ne fut pas ma surprise de lire que nous avions choisi la rando DIFFICILE du parc 😮 

Le sentier aux loups compte 2 belvédères, l’un situé à 5km du début de la rando, le second à 11km… nous avons été jusqu’au 2ème. A cette époque je ne devais vraiment pas connaître mon niveau de marcheuse !!

Je me souviens avoir relativement souffert et je comprends pourquoi. 

Ca grimpe sévère mais le jeu en vaut la chandelle. Chaque belvédère redonne un coup de boost au moral. Les couleurs de l’automne s’installent et les vues panoramiques en sont sublimées. 

Seconde activité que nous avons choisie, une balade en canoë sur la rivière Jacques-Cartier. Très belle sortie mais le vent de face nous a un peu gâché l’expérience. Nous avons dû faire demi-tour plus tôt que prévu tant nous ne pouvions pas avancer rapidement. 

Cela reste un bon souvenir (David faisait tout le travail de pagaie…). C’est un excellent moyen de découvrir un parc sous un autre angle, seul face aux éléments. 

Comptez 12€ de l’heure (tarifs 2020). Retrouvez les tarifs à jour ici.

Le parc propose de nombreuses autres activités que vous pouvez retrouver sur le site officiel du Parc National Jacques Cartier – Sepaq. Cela va de la pêche à la visite guidée en passant par les sorties raquettes et la balade à vélo.

Où dormir dans le Parc National Jacques Cartier

Nous n’avons pas dormi à l’intérieur du parc mais à quelques minutes seulement de l’entrée, dans une chambre d’hôte appelée l’Auberge du Jeune Voyageur. Autant vous le dire tout de suite, nous n’avons pas du tout apprécié ces 2 nuits. Pourtant le logement a d’excellents avis, je pense que nous n’avons tout simplement pas eu de chance. 

Nous y avons été très mal accueillis. Ambiance très tendue. Le propriétaire nous présente la maison (très jolie maison, en plein milieu des bois) et nous comprenons que nous ne sommes pas les bienvenus (malgré les 80€ que nous laissons par nuit). 

Nous tentons d’engager la conversation « quelle chance vous avez de voir ces beaux décors tous les jours » « pfff nous sommes là depuis 15 ans, cela ne nous fait plus rien »…

On nous explique que la cuisine est accessible de 18h à 20h mais qu’il est interdit de toucher aux placards indiqués « privés » (logique). Le ton employé est particulièrement froid et autoritaire. 

Bref nous ne pouvons pas annuler la 2ème nuit mais regrettons notre choix 5 minutes après avoir franchi la porte de l’hébergement.

Heureusement les lieux sont beaux et nous pouvons nous balader autour. Nous sommes de plus à seulement quelques minutes de l’entrée du parc et pourrons donc en profiter dès le lendemain matin.

Je ne vous déconseille pas de choisir ce logement car je pense vraiment que nous sommes arrivés à un mauvais moment. Quand je lis les commentaires des visiteurs (4,8/5 sur Google) je me dis que nous n’avons malheureusement pas eu de chance. 

Il est bien entendu possible de dormir dans le parc. Nous n’avions pas le budget pour, mais voici les infos si cela vous intéresse.

 

Infos complémentaires (déplacements, animaux de compagnie...)

  • Déplacements dans le parc

Nous nous sommes rendus dans le parc avec notre voiture de location. 

Il est très facile de circuler dans le parc et il existe même un service de navettes (bus scolaire jaune) permettant de rejoindre les points de départ de certaines randonnées. Je vous conseille de vous rendre dans l’un des points informations du parc et de prendre une carte. Vous pourrez vous organiser plus facilement.

  • Voyager avec son chien

Si vous voyagez avec votre chien, retrouvez toutes les informations nécessaires à votre visite sur le site officiel SEPAQ. Tout le parc n’est en effet pas accessible aux animaux de compagnie.

Vous pouvez également consulter la carte générale du parc et les cartes indiquant les lieux autorisés aux chiens en fonction des saisons.

Tarifs Parc National Jacques Cartier

Le tarif d’entrée des parcs nationaux québécois est identique quel que soit le parc. Certains appliquent des taxes supplémentaires (en cas d’accès à des plages surveillées par exemple).

Comptez 8,90 dollars canadiens pour l’accès quotidien (soit environ 6€ par adulte – coût variable en fonction du taux de change).

Les enfants de moins de 17 ans ne payent pas. 

A noter qu’il existe 2 cartes annuelles électroniques :

  • carte annuelle parcs nationaux : vous permet d’entrer dans tous les parcs nationaux québécois de façon illimitée. Valable 12 mois. 80,25 dollars canadiens (environ 51€/adulte)

 

  • carte annuelle 1 seul parc : vous permet d’entrée de façon illimitée dans un parc national. 44,5 dollars canadiens (28€/Adulte)

Retrouvez tous les tarifs des parcs nationaux du Québec sur le site officiel.

Comportement à adopter dans les parcs

Lors de vos visites dans les parcs nationaux, quel que soit le pays, il sera important de faire attention à plusieurs aspects :

  • Faune sauvage : lors de vos activités en plein air, n’oubliez pas que les parcs abritent des animaux sauvages. Nous n’avons pas croisé d’ours mais cela arrive relativement fréquemment. Conservez votre nourriture dans des contenants hermétiques et n’hésitez pas à emporter des spray « anti-ours » ou clochettes permettant de les tenir à distance.
  • Flore : limitez un maximum votre impact écologique lors de vos sorties. Ne laissez aucun déchet derrière vous et si possible, emportez les déchets que vous croisez sur votre chemin.
  • Vous retrouverez dans ce document toutes les bonnes pratiques à adopter.

Laisser un commentaire