Arrivée à San Francisco

Après avoir roulé quelques heures en direction de San Francisco, nous commençons à fatiguer. Je repère un camping sur le chemin et nous décidons de nous y rendre…

Je ne sais pas comment vous décrire ce que nous allons trouver. Le camping se trouve au milieu de nulle part, ou plutôt au milieu des champs de pommiers. Jusque là tout va bien. Le nom est inspirant « 2 rivers campground ». Mais à notre arrivée nous découvrons un terrain vague où l’on nous dit de garer notre voiture. Le sol est jonché de mégots de cigarettes et capsules de bouteilles de bière.

Quelques campeurs sont là et nous saluent de loin. Des pêcheurs qui semblent passer un super moment.

Avant d’arriver, il faut savoir que j’avais appelé le camping afin de m’assurer qu’il y ait bien une douche (plus que nécessaire à ce stade du voyage et avant d’arriver en ville). La personne me confirme que c’est bien le cas. Nous payons pour la nuit et installons notre table de pique-nique. Nous ne restons pas longtemps dehors, le lien est infesté de moustiques !

Nous voulons prendre une douche et nous rendons donc aux « sanitaires ». Le film d’horreur ! Un lieu tellement glauque et sale ! La douche pour les femmes est totalement détruite. La seule douche en état se situe dans les toilettes des hommes mais nous n’osons pas y mettre les pieds. Les lampes marchent à peine, un tshirt traine par terre, le sol est absolu dégueulasse…bref on se croirait dans un film de psychopathes.

Nous revenons à la voiture et nous enfermons à l’intérieur afin d’éviter d’être bouffés par les moustiques. Nous nous couchons très tôt histoire de partir au plus tôt. Jusqu’à aujourd’hui je ne comprends pas les avis positifs sur ce site. Je ne suis pas difficile pour les logements mais là, honnêtement, payer 20 dollars pour un lieu pareil…

Le lendemain, nous prenons la route aux aurores donc, direction San Francisco. Tant pis pour la douche !

Nous arrivons vers 9h, dans les bouchons donc. Nous prenons le Bay Bridge et nous trompons de file. Nous passons du côté « télépéage » sauf que nous n’avons pas le télépéage ! Impossible de payer après coup (contrairement au Golden Gate qui permet de payer en ligne même après votre passage). Tant pis, nous paierons via notre agence de location qui ajoute un supplément de 25 dollars pour les frais de dossier.

Nous contactons notre AirBnb pour les 3 prochaines nuits, le contact est super et nous avons hâte de le rencontrer. Nous prévoyons d’arriver dans l’hébergement dans la soirée.

Nous commençons notre visite de San Francisco par un brunch d’anthologie au Sweet Maple. Un délice ! Nous marchons vers les fameuses Painted Ladies et Alamo Square.

Nous prenons la voiture et allons jusqu’au parc Golden Gate que nous parcourons pendant plusieurs heures. Le soleil brille, la journée est magnifique !

Afin d’économiser un peu, nous ne visitons pas les jardins botaniques et japonais. 9 euros par jardin et par personne. 

Il est très facile de flâner pendant des heures dans cet écrin de verdure en pleine ville. 

Nous reprenons la voiture et finissons cette première journée en visitant Mission et une partie de ses fresques. Nous nous garons sur une place gratuite pendant 2h. Suffisant pour prendre de belles photos et apprécier ce quartier si particulier.

Avant de nous rendre dans notre Airbnb, David repère un restaurant sushis qui propose des happy hour !!! Imaginez comme nous étions HAPPY. Nous mangeons là puis partons vers Richmond où nous dormons dans un super logement très geek. Laville de Richmond n’est pas la plus glamour mais difficile de faire mieux. 24euros la nuit à 30 minutes à peine de SF en RER (BART). Nous ne bougerons plus la voiture jusqu’à la fin du séjour et c’est bien reposant !

Suite au prochain épisode…