Les merveilles du Yellowstone - Suite

La nuit fut courte mais bonne, de nouveau nous nous levons aux aurores pour pouvoir profiter d’une longue journée et du lever de soleil. Nous sommes rodés, la voiture est quasiment prête à rouler dès notre réveil. Nous devons simplement replier le matelas, pousser les sièges et c’est parti ! Nous quittons le campement aux alentours de 5h du matin, direction le sud-est et le Yellowstone Lake. Nous voulons y voir le lever de soleil. Nous roulons donc vers Old Faithful puis prenons à l’est vers West Thumb. De nouveau, nous sommes seuls sur la route, dans la nuit noire.

Nous atteignons d’abord West Thumb Geyser Basin pour quelques photos sublimes. Le basin donne sur le lac. Il fait terriblement froid ! Nous ne nous attardons pas dehors mais avons le temps d’observer les fumées odorantes s’élever au dessus de l’eau chaude, un tel contraste avec la température de l’air ! Nous sommes littéralement gelés mais émerveillés. Nous croisons un ranger sur le parking, il vide les poubelles avant l’arrivée des touristes. Nous nous disons que ce métier probablement magnifique est quand même sportif et contraignant ! Ces femmes et ces hommes entretiennent magnifiquement bien les parcs nationaux, ils sont accueillants, disponibles, souriants, et travaillent quelles que soient les conditions météo ! Quel dévouement !

Nous continuons notre route le long du lac, direction Lake Village. Nous longeons donc cette immense étendue d’eau et nous garons sur le bas côté, en compagnie d’un photographe à qui nous laissons un espace suffisant pour respecter ce pur moment de paix. Nous observons là l’un des plus beaux levers de soleil du voyage. Les couleurs sont encore plus étonnantes et chaudes que la veille. Quelques cerfs et biches se joignent à nous, de l’autre côté de la route, là aussi, la distance nous permet de ne pas les déranger. Le soleil se lève au dessus du lac, créant des nuages rouges, oranges, se reflétant dans l’eau imperturbable. Au loin, nous pouvons apercevoir les montagnes du Tetons. Quel spectacle !

Nous repérons sur la carte le Gull Point Drive, un chemin annexe permettant d’atteindre une aire de pique-nique sur les bords du lac. C’est à cet endroit que nous ferons notre premier brunch David’s style! Nous nous garons et découvrons un van aménagé en camping sauvage. En haute saison je vous déconseille fortement de tenter l’aventure. Les rangers n’ont pas de tolérance et recherchent les campeurs sauvages à travers le parc. J’imagine qu’à la fin du mois de septembre ils sont plus « cools » mais ces campeurs ont peut-être tout simplement eu de la chance.

Nous installons notre réchaud, au menu pain de mie, jambon, œufs, fromage, café soluble. Nous sommes installés sur une table en hauteur du lac. Nous aurions pu nous installer au bord de l’eau mais la température et l’humidité nous ont découragés.

Un peu de musique (niveau sonore très faible) sur l’enceinte Bose et nous atteignons la perfection.

La suite de notre trajet nous amène vers le nord, direction Canyon Village en passant par la Hayden Valley. Notre objectif, atteindre les cascades Upper et Lower.

La Vallée nous réserve une belle surprise. Nous y croisons des bisons et l’un d’eux se promène à 2 mètres de la voiture, il traverse la route et rejoint un congénère sur le bord de la route. Il prend un bain de sable, là à quelques mètres de nous. Nous sommes comme deux gosses à le regarder avec le sourire jusqu’aux oreilles.

Nous roulons jusqu’aux cascades et la zone du Grand Canyon of Yellowstone. Nous y rejoignons un plus grand nombre de visiteurs. Il va bien falloir que l’on s’y fasse 🙂 Nous prenons la mesure de la grandeur du site. Le canyon est profond, les roches sont colorées, la cascade visible au loin est puissante. Nous l’observerons depuis plusieurs spots accessibles le long de la route. Tout est très simple à trouver, la signalétique du parc est extrêmement bien faite. A noter que de nombreux points sont accessibles aux fauteuils. N’oubliez pas qu’en tant que Travel Planner, je vous propose des carnets pour des voyages adaptés. Choisissez l’option S.T.A.R.T Adapt.

Après avoir admiré ce lieu digne d’une peinture à l’huile, nous décidons de retourner vers le Grand Prismatic pour cette fois-ci, l’observer depuis les hauteurs. Nous repérons une randonnée permettant d’accéder au spot le plus emblématiques, celui qui nous permettra de réaliser de superbes photos colorées de ce bassin. Nous roulons jusqu’au Fountain Flat Drive et empruntons donc le Fairy Creek trail. Nous réaliserons plus tard qu’une marche bien plus courte nous aurait permis d’atteindre le même point, mais sincèrement, cette randonnée restera l’un des moments les plus authentiques de notre passage dans le Yellowstone.

Nous nous garons donc au parking situé au bout de Fountain Flat Drive (nous y croisons d’ailleurs une voiture venue directement du passé, tractant une mini-caravane. Cette voiture roule toujours car lorsque nous sommes revenus après la rando, celle-ci n’était plus sur le parking). Nous entamons la randonnée. Celle-ci s’avère très plate, toute droite, et au milieu de rien. Absolument rien ! C’est un endroit magique. Nous y croiserons 2 randonneurs solo, quelques pêcheurs à la ligne, des bisons au loin, et aurons donc l’impression d’avoir le parc du Yellowstone à nous tout seuls. Nous marchons environ 2 heures (de mémoire) et longeons tantôt la rivière Firehole, tantôt des bassins comme le Ojo Caliente, et enfin un lac, le Goose Lake. Nous sommes entourés d’arbres, de troncs brûlés parfois, couchés au sol. Nous observons régulièrement autour de nous et surveillons nos arrières car nous n’avons pas acheté de bear spray (sorte de lacrymo pour les ours…) et que nous sommes sommes en territoire hostile. Nous ne serons pas embêtés durant tout le trajet.

Après une longue marche, nous pouvons apercevoir le Grand Prismatic au loin et une plateforme en bois située dans les arbres, sur la colline en face du bassin. C’est notre objectif.

Le chemin se divise ensuite en deux, une randonnée à droite permettant d’accéder aux Fairy Falls (à priori très simple d’accès mais nous n’avons pas testé) et à gauche, le chemin pour la plateforme d’observation. Les 50 derniers mètres sont hard, ça grimpe pas mal, mais bon c’est mon côté sportif qui parle…

Cette plateforme est relativement récente et permet donc de photographier et observer le Grand Prismatic d’en haut. Nous y croisons de nombreux touristes mais nous ne râlons pas, nous venons de profiter de 2 heures seuls au milieu de la nature, nous ne pouvions pas rêver mieux.

Des familles sont présentes, des personnes âgées, des poussettes. Nous remarquons à ce moment qu’un chemin bien plus court permet d’atteindre cette même plateforme depuis la route principale. Il suffit de poursuivre un peu la route en voiture après le Grand Prismatic et à droite, vous atteindrez un parking permettant donc de rejoindre cette courte randonnée le long du flan de la colline. Si vous n’avez pas le temps cela peut donc être une bonne alternative. Attention toutefois, cette marche est très fréquentée.

Nous prenons de belles photos, admirons les couleurs arc-en-ciel qui entourent le bassin, l’immensité du Yellowstone qui s’étend à perte de vue, respirons l’odeur des pins, observons un chipmunk faire ses affaires, prenons un couple d’Américains et leur adorable petite fille en photos, et reprenons le chemin en sens inverse.

Le retour sera un peu plus pénible car ma vessie va exploser ! Je sais que nous devons marcher 2 heures environ… cela va être compliqué mais je survivrai. De nouveau, personne en vue pendant ces deux belles heures. Le soleil réchauffe le sol et l’atmosphère. Le ciel bleu nous surplombe et le silence du parc nous apaise.

Nous finissons par rejoindre le parking et la voiture, maison. La marche nous a bien fatigués et nous retournons au camping pour profiter un peu du lieu et nous reposer.

La Madison Campground est situé à proximité du point information Madison. A cet endroit, vous pouvez vous informer auprès de rangers et assister à des présentations en plein air, dans un amphithéâtre à ciel ouvert. Nous nous rendons au point information situé le long de la Firehole River. Le point info fait également office de boutique de souvenirs et nous remarquons d’ailleurs que le parc vend une carte SD pleine de photos des différents points clés du parc ! Vous pouvez donc décider d’acheter cette carte SD et prétendre ainsi avoir pris ces photos ! J’imagine que cela peut être pratique dans le cas où vous perdriez vos photos, mais nous trouvons malgré tout cette idée cocasse !

Nous retournons au camping pour nous garer sur l’emplacement et récupérons les chaises pliantes louées dans le van. Nous nous installons le long de la rivière, musique en fond sonore, et restons là, à observer le lieu.

La journée se termine avec un nouveau plat concocter par mon cher et tendre et un coucher tôt, en prévision d’un nouveau lever aux aurores le lendemain. Direction le Grand Teton pour la suite de notre rêve éveillé.